Votre commerce est-il à l’abri de la fraude ?

Le Journal Les Affaires, dans son édition du 12 au 18 septembre, traite d’un sujet qui a fait sourire plus d’un de mes clients: la prévention de la fraude et des pertes.

En fait, peu d’entre eux avaient réalisé leur vulnérabilité. Qu’ils soient des commerces au détail, des entreprises de services ou des entreprises manufacturières, toutes les entreprises peuvent être victimes d’une fraude. Sachez que selon Les Affaires, la moitié des fraudes touchent les entreprises de moins de 100 employés, et 38% de sociétés à capital fermé.

En voulez-vous plus ?

36% des entreprises victimes n’ont pas pu récupérer leurs pertes.

Les sources de fraude

Les sources de fraudes sont nombreuses. Pour les entreprises manufacturières et technologiques, l’espionnage industriel constitue l’une des sources de pertes pour une entreprise. Selon le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), cité par Les Affaires, les pertes de revenus dues à ce phénomène se chiffrent à 12 milliards de dollars au Canada, par année. Vérifiez-vous les antécédents de vos employés ? Vos locaux sont-ils sécurisés ? Comment gérez-vous les départs d’employés ?

La contrefaçon constitue une autre source importante de pertes. Les produits comme les services sont désormais faciles à copier. Protégez votre propriété intellectuelle avant de lancer vos produits. Vous aurez ainsi un avantage de marché pendant quelques temps.

Enfin, la fraude et le vol. Dans un commerce au détail, selon Read Hayes, on estime que 80% des pertes sont dues à des vols commis par des employés. Il est difficile de l’enrayer complètement, mais l’implantation de procédures, comme la vérification de sacs à dos et des bourses des employés lors de leur départ, limitent leurs marges de manoeuvre pour voler.

Les stratégies de gestion des pertes et du risque vous permettraient d’économiser beaucoup. Pensez-y !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *