Reprendre une entreprise: savez-vous ce que vous achetez ?

La préparation à reprendre une entreprise constitue l’une des étapes charnières de l’acquisition de votre future entreprise. Votre réflexion étant déjà largement entamée, vous avez identifié une entreprise ayant un bon potentiel et vous avez une bonne idée des orientations à donner à votre future entreprise. Toutefois, savez-vous ce que vous achetez ?

Analyse de l'entreprise

Pour le savoir, vous devez commencer par réaliser une analyse préliminaire. Elle vise à mettre en lumière les forces et les faiblesses d’une entreprise. Tout comme dans l’armée, l’information constitue le nerf de la guerre. Le futur repreneur doit avoir un maximum d’information en main pour pouvoir prendre une décision. L’analyse préliminaire lui permet de l’organiser et de faire une première évaluation de la PME. C’est une bonne entrée en matière pour une vérification diligente, qui est beaucoup plus rigoureuse et plus coûteuse.

Une bonne analyse préliminaire comprend quatre dimensions: l’analyse des aspects humains, les audits interne et externe de l’entreprise, ainsi que l’analyse des ressources financières.

Avant de débuter l’entreprise, il faut collecter les informations nécessaires, question de connaître l’entreprise. Quel est son historique ? Quelle est son évolution ? Pourquoi le propriétaire veut-il vendre ? Obtenez les états financiers des trois à cinq dernières années.

Analyse des aspects humains

Par la suite, l’analyse des aspects humains peut débuter. Cette évaluation nécessite que le repreneur et le cédant s’assurent mutuellement de pouvoir travailler ensemble. Comme les deux devront cohabiter un certain temps pour la transmission de la direction et des connaissances, mieux vaut bien vous entendre. 

Vous devrez aussi évaluer l’impact du départ du cédant. S’il quitte, qu’arrivera-t-il aux ventes ?

De plus, il faut porter votre regard sur l’équipe des ressources humaines. Quelles sont leur qualifications ? Sont-elles suffisantes pour réaliser vos ambitions, ou devrez-vous prévoir de la formation ? Devrez-vous recruter de nouveaux employés ?

Audit interne

L’audit interne vise à évaluer les forces et les faiblesses de l’entreprise quant à l’ensemble des ressources dont mis à sa disposition. Quel est l’état des équipements ? Faudra-t-il les renouveler ? Les bâtiments nécessitent-ils des rénovations ou de l’expansion ? L’entreprise est-elle locataire ou propriétaire ?

Il est également important de vérifier la performance financière de l’entreprise. Quels sont ses ratios ? Est-elle profitable ?

L’analyse doit aussi prévoir un chapitre pour les stocks. Quel est leur niveau ? Le ratio de rotation des stocks est-il bas ou élevé au cours des dernières années ?

Autre point essentiel: analysez l’ensemble du processus d’affaires afin d’identifier les sources potentielles de ralentissement dans la prestation des services ou dans le processus de production des biens. Il s’agit de sources de coûts potentiels qu’il faudra avoir à l’oeil, quitte à modifier certaines composantes. Par exemple, le délai de livraison des fournisseurs.

Enfin, le plan marketing doit être examiné. Quelle sont les stratégies de localisation (incluant la distribution), de prix, de publicité, de même que du design des produits ou des services? Sont-elles adéquates et cohérentes avec vos nouvelles orientations ? Le plus important: qui sont les clients? quel est leur comportement d’achat ? Quels sont leurs besoins ?

Audit externe

L’audit externe sert à évaluer l’environnement externe de l’entreprise, soit le marché. Voyez d’abord qui sont les principaux concurrents et quelles sont leurs principales stratégies. Un marché qui comprend un grand nombre de concurrents, comme les salons de coiffure par exemple, laisse peu de place pour de grands écarts de prix de vente: vous devrez aligner votre stratégie sur le prix du marché, à moins de vous démarquer de façon importante.

Que se passe-t-il dans l’environnement de l’entreprise ? Quelles sont les opportunités et les menaces du point de vue des lois et des règlements, de l’écologie, des technologies, de la société et de l’économie ?

Analyse financière

Il n’est pas nécessaire d’être expert en finance pour se faire une tête sur la performance financière d’une entreprise. Regardez d’abord, dans les états financiers, l’état des résultats. Il donne des informations sur les revenus et les dépenses de l’entreprise. La dernière ligne indique si l’entreprise réalise des profits ou des déficits (ils sont indiqués entre parenthèses). Déjà, si au cours des dernières années, l’entreprise réalise peu de profits ou bien des déficits importants, il est possible que le modèle d’affaires ne soit pas adapté et que des changements profonds doivent être apportés.

Vous pouvez aussi calculer vous-même les ratios financiers. La Banque de développement du Canada (BDC) a mis en ligne un outil intéressant que vous pouvez utiliser. Vous n’avez qu’à entrer les données financières de l’entreprise. Vous aurez un portrait, une photo d’un moment. Toutefois, pour bien saisir sa réalité, il faudra la comparer avec d’autres entreprises similaires. Par exemple, une entreprise peut connaître une performance financière décevante, mais l’ensemble des entreprises de son secteur vivent la même situation. Dans ce cas, le problème peut se situer dans le marché. À l’inverse, si l’entreprise connaît une mauvaise performance alors que les autres sont largement profitables, il faudra questionner la gestion de l’entreprise et son modèle d’affaires: il ne répond peut-être pas adéquatement aux besoins des clients. Cliquez ici pour découvrir un outil de comparaison des entreprises élaboré par Industrie Canada.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *