Le Canada retrouve déjà son dynamisme économique

Le Canada, après s’être sorti rapidement de la récession mondiale de 2009, a retrouvé en grande partie son dynamisme économique, alors que les principaux indicateurs économiques tendent à démontrer que les effets de la récession ont disparu.

Claude Picher, dans sa plus récente analyse économique, explique que les récentes statistiques publiées par Statistique Canada dans son bulletin officiel Le Quotidien, démontrent deux éléments importants.

D’abord, l’indice des prix à la consommation (IPC), qui mesure l’inflation, a augmenté de 1,4% au cours des 12 derniers mois. En effet, 6 des 8 composantes étudiées dans l’IPC ont connu une hausse, notamment le transport (+6% en mars par rapport à février), la santé (+3% en mars) tout comme les loisirs (+3%) et l’ameublement (+2%). Seuls les prix de l’habillement et des dépenses courantes ont diminué au cours de la période.  Or, les biens ayant connu une hausse sont des produits de luxes et non des produits de nécessité. Les consommateurs sont davantage sensibles à une variation du prix des produits de luxe que des produits de nécessité. Ainsi, la hausse des prix de ces biens témoignent que les consommateurs canadiens ont retrouvé confiance en leur économie; plus ils achètent ces biens, plus il se crée une rareté, et plus les détaillants sont tentés d’augmenter les prix.

Le second élément abordé par Claude Picher, le résultat des ventes au détail, constitue, selon lui, la nouvelle du jour. Effectivement. Notons que pour un troisième mois consécutif, les ventes au détail ont augmenté de 0,5% pour 36 milliards $. Encore une fois, ce sont les produits de luxe, telles que les véhicules automobiles neufs qui retiennent l’attention. Les ventes de véhicules neufs a augmenté de 3,8% au cours du mois dernier, une première depuis octobre 2009.

Toutefois, ce qui retient le plus l’attention, ce sont les ventes au détail globale. En regardant de plus près ces chiffres, Claude Picher remarque que le Canada a presque rejoint le niveau de 2008, soit avant la récession. Il ajoute:

“Mais l’économiste Francis Fong, du Groupe financier TD, souligne que ces montants sont exprimés en dollars courants. Si on les ajuste pour tenir compte de l’inflation, les ventes au détail, pour la première fois, ont maintenant dépassé leur niveau d’octobre 2008. Autrement dit, tous les dommages causés par la récession dans le secteur vital du commerce de détail sont maintenant réparés”.

Ce phénomène est vécu dans presque toutes les provinces, même celles les plus touchées par la récession, comme l’Alberta et l’Ontario, qui ont connu respectivement une hausse de 1% et de 0,1% entre février et mars 2010. Par rapport à l’an dernier, le Nouveau-Brunswick a connu la plus grande variation (+10%), suivie par Île-du-Prince-Édouard (+9,5%) et la Colombie Britannique (+9,1%). Le Québec a connu une variation de +7,4%, tout comme les Territoires du Nord-Ouest.

On peut donc conclure que la confiance des consommateurs canadiens envers l’économie est revenue.

One Comment Add yours

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *