Comment réduire le taux de rebond de votre site?

Consultez-vous fréquemment les statistiques de fréquentation de votre site web sur Google Analytics? Votre attention a peut-être été retenue par une statistique: le taux de rebond. Il s’agit du rapport (taux) entre les utilisateurs lisant uniquement une page de votre site et le nombre total de visiteurs.

Autrement dit, le taux de rebond mesure le nombre de personnes qui atterrissent sur votre site et qui ont réalisé qu’ils n’étaient pas au bon endroit. Résultat: ils quittent sans interagir. Ainsi, plus le taux est élevé, moins votre marketing est efficace, et moins votre marketing est efficace, moins vous serez en mesure de convertir un visiteur en client. 

Quel est le seuil acceptable d’un taux de rebond? Une règle du pouce établit qu’un seuil inférieur à 50% est acceptable, et en-dessous de 30% est considéré comme excellent.

Afin d’être efficace pour améliorer le taux de rebond, il faut comprendre ce qui le cause:

Site web au visuel trop chargé
Combien de temps pouvez-vous rester sur ce site?
  • Le résultat de la recherche ne correspond pas à la requête;
  • Utilisation de technologies comme le Flash qui empêchent de bien voir le contenu, surtout sur les téléphones mobiles;
  • Design graphique répulsif;
  • Lenteur de chargement de la page;
  • Bombardement en règle de publicités;
  • Fautes d’orthographe;
  • Trop de contenu, le visuel est tellement chargé qu’il donne le tournis.

5 Trucs

1- Rédigez du contenu pertinent

Il est important de réduire la dissonance cognitive de votre visiteur. Pour ce faire, rédigez un contenu de qualité et qui correspond à ce que vos clients recherchent. Ceci implique que vous preniez le temps de les identifier avec précision et de déterminer leurs comportements d’achat.

2- Paramétrez les mots-clés de vos publicités et de votre site avec précision

Parfois, il est tentant d’utiliser un mot-clé général susceptible de générer davantage de requête dans les moteurs de recherche. En vérité, plus vous êtes spécifique, plus vous avez de chance d’attirer les bonnes personnes sur votre site.

Par exemple, Prenons deux personnes: un libraire spécialisée dans les mangas et un amateur de roman policier. Pour le libraire, il serait tentant d’insérer le mot «livre» dans les mots-clés de ses publicités et de la description de son site web, puisque l’on peut supposer que le mot «livre» a généré davantage de requête que «mangas».

Or, l’internaute à la recherche d’un roman policier qui atterrit sur un site de mangas risque de quitter immédiatement; il n’a pas trouvé ce qu’il cherche!

3- Utilisez les technologies Flash et le Java avec parcimonie

Il faut être trrrrrrès prudent avec le Flash et les scripts Java. Le Flash n’est plus supporté par aucun téléphone mobile et les scripts Java peuvent ralentir le téléchargement d’une page. Connaissez-vous un internaute patient?

Évidemment, un site qui charge lentement accroît les chances que l’internaute appuie sur le bouton «revenir en arrière» de son navigateur après quelques secondes seulement.

4- Utilisez des images de bon goût

Les sites auto-gérés présentent souvent des photos prises par des téléphones intelligents au détriment de photos professionnelles. Malheureusement, ces photos aident rarement à valoriser votre image de marque: elles ne font pas professionnelles!

Règle générale, il convient davantage d’acheter des photos dans les banques d’images libres de droit,  d’embaucher un photographe professionnel ou un graphiste pour améliorer la facture graphique de votre site. Achèteriez-vous sur le site de Lings Cars (voir image plus haut) ? Pourtant, il a de bons deals!

5- Soignez votre orthographe

Encore ce matin, un gestionnaire de communauté a recensé des sites web qui font saigner des yeux tellement les fautes d’orthographes sont énormes. Il arrive à tout le monde de commettre des erreurs. Relisez-vous ou demandez à une personnes maîtrisant parfaitement le français de le faire pour vous. Après tout, votre image de marque passe par la qualité de votre français!

Terminons sur cette citation de l’homme d’affaires Français Jean-Luc Lagardère: «La communication est une science difficile. Ce n’est pas une science exacte. Ça s’apprend et ça se cultive». Effectivement, il y a beaucoup d’essais-erreurs avant de trouver la bonne méthode pour rejoindre efficacement vos clients. Soyez plus patients qu’eux et persévérez!

Qu’en pensez-vous?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *